Les additifs

the additives
Posté par: John Cloud Catégorie: Guide du DIY Commentaires: 0

Les additifs

Les additifs

Les additifs existent depuis très longtemps dans l’industrie alimentaire mais aussi dans l’industrie du tabac, identifiés le plus souvent comme «agents de texture et de saveur». Ils sont très nombreux et peuvent être aussi bien d’origines naturelles que synthétiques.

Optionnels dans la préparation des e-liquides, les additifs permettent d’améliorer ou d’ajuster les saveurs (relever le goût de certains arômes, d’arrondir le e-liquide final, de le sucrer ou encore de lui donner une sensation de fraîcheur). Toutefois, il est recommandé au début de partir au plus simple avec un seul arôme par recette et acquérir de l’expérience par la suite lors de vos préparations de recettes en DIY en y ajoutant un ou plusieurs additifs.

L’effet qu’ils donnent à un mélange est bien souvent assez notable et leur utilisation peut être intéressante dans un certain type de recette et totalement déconseillé dans un autre. Il s’agit donc de les utiliser avec précaution, non pas pour une quelconque toxicité mais parce qu’il est essentiel de se rappeler qu’un additif, par nature, doit « ajouter » quelque chose à la recette et non « faire » la recette !

Un additif a un goût, forcément ! On peut facilement utilisé de la vanilline, du sucralose ou de l’acide malique. Ils rajoutent du liant, du sucré mais en aucun cas il ne faut les utiliser comme des arômes. Un additif dosé à 40 gouttes pour 10ml n’est plus un additif, il ne rajoute rien, il s’impose. Prenez de l’éthyl maltol, mettez en entre 2 et 4 gouttes dans un mélange de fruits et vous aurez le fameux effet « bonbon » souhaité, mettez-en 40 gouttes et vous aurez un mélange assez infect d’effet très sucré et en même temps très amer.

Note : Une bonne quantité de ces additifs sont déjà présents dans certains arômes, comme l’eugénol dans l’arôme clou de girofle, le massoïa dans les arômes de crème…

Conseil : restez dans des proportions de 1 à 3% de votre mélange liquide de base + arôme(s) concentré(s), les additifs étant généralement très puissants.

La quasi-totalité de ces additifs sont utilisés par l’industrie du tabac en tant qu’agents de texture et de saveur. Si, pour certains d’entre eux, l’innocuité semble évidente, on ne peut en être sur pour la totalité. Mais il en est de même pour certains arômes. Il faut rappeler aussi que «naturel» ne signifie pas «non toxique»!

vanilline-jcv

Les boosters et adoucisseurs de goût

Comme leur nom l’indique, ils permettent de booster ou d’adoucir le goût trop acide, fade, sec d’un e-liquide, ou simplement d’ajouter une note gustative en plus (sucrer ou donner de l’amertume). Ce ne sont pas à proprement parler des arômes mais ils s’y apparentent beaucoup.

 

La vanilline/ l’éthylvanilline

La vanilline est issue de la gousse de vanille à qui elle emprunte sa saveur particulière. Pour des raisons de coût, on peut aussi synthétiser la vanilline à partir du gaïacol ou de l’eugénol. Il s’agit alors d’éthylvanilline. Il s’agit de l’additif le plus utilisé dans l’industrie alimentaire, ni plus ni moins. Par exemple, un arôme chocolat contient forcément de la vanilline, un arôme banane aussi et un arôme vanille aussi, bien entendu.

La vanilline permet d’équilibrer et lier les mélanges d’arômes en les arrondissant et les homogénéisant. Elle est un des premiers additifs à utiliser, et l’un des plus simples. Il s’agit d’un très bon exhausteur de goût que vous pouvez simplement doser de 2 à 6 gouttes pour 10ml pour faire ressortir les saveurs de votre liquide, qu’il s’agisse d’un mélange à un ou plusieurs arômes. La vanilline peut également être employée de manière plus complexe en augmentant le dosage pour apporter un léger goût vanillé à ses e-liquides. La vanilline peut également se trouver sous forme de poudre.

• Dosage : 2 à 6 gouttes pour 10ml
• Goût : léger goût de vanille à forte dose
• Odeur : vanille légère
• Associations : fruits, gourmands, tabacs, boissons.

Le sucralose (sweetener)

Aussi appelé « sweetener », le sucralose est un édulcorant de synthèse développé à partir du saccharose. Doté d’un pouvoir sucrant très important, il se différencie de l’aspartame en restant stable sous l’effet de la chaleur, ce qui le rend infiniment plus adapté à une utilisation en e-liquide.

Il ajoute une note sucrée aux préparations et permet d’adoucir l’amertume ou l’acidité de certains arômes, son goût propre étant difficile à percevoir. Comme son pouvoir sucrant est important, il nécessite d’avoir la main légère afin de ne pas obtenir un e-liquide trop sucré.

• Dosage : à partir de 1 goutte jusqu’à 15 gouttes pour 10 ml
• Goût : neutre
• Odeur : neutre
• Associations : fruits, gourmands, tabacs, boissons

sucralose-jcv
ethyl-maltol-jcv

L’éthyl maltol

D’origine purement chimique, l’éthyl maltol est utilisé dans l’industrie alimentaire comme exhausteur de goût et dans l’industrie cosmétique comme composant des parfums.

Dans les e-liquides, il donne un goût sucré type «barbe à papa» avec des notes caramélisées.
En association avec un gout tabac, il permet d’arrondir le côté trop sec. Son utilisation est très semblable à celle de la vanilline et les deux sont tout à fait utilisables ensembles.

• Dosage : 2 à 5 gouttes pour 10ml pour l’utiliser comme exhausteur de saveurs. Dosé plus fort, il peut déclencher de l’amertume.
• Goût : sucré type barbe à papa
• Odeur : sucré type caramel, praline ou fruits cuits.
• Associations : fruits, gourmands, tabacs.

L’acétyl pyrazine

Présents à l’état naturel dans des aliments aussi variés que la graine de sésame, le café ou la viande de boeuf, l’acétyl pyrazine est un additif très typé qui bouleverse réellement une recette. Censé introduire un effet «rôti» avec des nuances de pop-corn ou de fruits secs, cet additif colore radicalement une recette, même à faible dosage.

L’acétyl pyrazine est un additif très concentré, beaucoup utilisé dans les e-liquides de marques américaines comme le Halo Tribeca. Il permet de restituer un goût gourmand de fumé. Certains le ressentent plus comme de la noisette grillée, d’autres comme des notes de pop-corn. Attention, c’est un arôme puissant pouvant facilement dénaturer vos mélanges. A doser donc avec infiniment de précaution si on veut juste typer un peu sa recette. Il aura sa place dans un tabac gourmand ou éventuellement une recette gourmande un peu biscuitée ou caramel mais déconseillé pour une recette fraiche ou fruitée.

• Dosage : 1 à 2 gouttes maximum pour 10ml.
• Goût : rôti, noix, pain et levain, avec nuance de pop-corn et de chips de maïs.
• Odeur : sent la vieille chaussette, le foin.
• Associations : tabacs, gourmands.

acetyl-pyrazine-jcv
menthyl-methy-lactate-jcv

Le menthyl methyl lactate (koolada)

Le koolada est un rafraîchissant utilisé dans l’industrie alimentaire pour remplacer le menthol dans cette fonction. En effet, le koolada est dépourvu de goût particulier, contrairement au menthol.
C’est un additif qui va vous permettre de retrouver une sensation fraiche et acidulée en bouche et en gorge (un hit froid) similaire à celui des bonbons à la menthe, mais sans altérer le goût de votre liquide. On l’utilise aussi pour donner de la fraicheur à un mélange. Très efficace sur des arômes menthes ou fruités. Son effet a tendance à s’estomper avec le temps jusqu’à disparaître totalement. C’est pourquoi on choisira de l’incorporer à la fin de la maturation d’une recette et non au premier montage.

• Dosage : très modulable, cet additif peut très bien se doser fort pour obtenir un effet très frais (dans les 10 gouttes) ou à petite dose pour un simple effet glaçon (2 à 3 gouttes).
• Goût : neutre
• Odeur : neutre
• Associations : fruits, menthe, boissons

Le methyl cyclopentenolone

Il fait partie des additifs sur base d’alcool. Il a une odeur plutôt fruitée et boisée et il est utilisé dans l’industrie du tabac, dans la boulangerie et la pâtisserie industrielle, dans l’industrie des alcools et dans la cosmétique. Il semble issu de la distillation sèche du bois.

C’est un additif qui va aider les vapeurs qui adorent mélanger les arômes entre eux et créer des recettes originales. Parmi vous, qui n’a jamais trouvé que tel arôme irait bien avec tel arôme? Mais pas de chance, impossible d’accorder votre liquide correctement, à chaque fois l’un des arômes utilisés devient dominant en goût. L’additif Methyl Cyclopentenolone va vous aider à équilibrer les dominances de chaque arôme dans vos liquides. Donner un petit coup de fouet à un arôme un peu trop discret et calmer l’ardeur de l’autre plus fougueux.

Nous déconseillons fortement l’utilisation de cet additif avec des arômes fruités et/ou mentholés. Cet additif s’adapte parfaitement bien avec les recettes à base de tabac en adoucissant celui-ci et en apportant une note boisée, un petit peu comme le sirop d’érable. Pas de goût particulier ajouté, c’est plutôt la texture qui semble évoluer et la recette devient plus douce et plus consistante.

• Dosage : 1 à 2 gouttes maximum pour 10ml
• Odeur : fruité, boisée, noisette.
• Associations : tabac

methyl-cyclopentenolone-jcv
acide-malique-jcv

L’acide malique (sour)

L’acide malique ou «sour» est un additif extrait de certains fruits comme la pomme, le raisin et la poire. Il est étroitement apparenté à l’acide citrique, qui est présente à l’état naturel dans de nombreux aliments. En vinification, la diminution de l’acide malique est ce qui permet d’amener un vin vert à un vin fini.

Outre un effet légèrement conservateur, il apporte un effet acidulé à vos e-liquides, intéressant sur un arôme coca par exemple ou communiquer une acidité sympathique à certains fruits. Le goût qui se rapprocherait le plus de celui du sour est celui du sucre pétillant qu’on retrouve sur certains bonbons. Utilisé à trop forte dose, son acidité prend le pas sur les autres arômes et devient franchement désagréable.

• Dosage : à partir de 4 gouttes pour 10ml
• Goût : neutre
• Odeur : neutre
• Associations : fruits, boissons

Le menthol

Le menthol est un composé organique obtenu soit par synthèse, soit par extraction à partir de l’huile essentielle de menthe poivrée ou d’autres huiles essentielles de menthe.
Cet additif provoque une sensation de fraicheur intense au goût mentholé. Il peut se trouver également sous forme de cristaux à diluer dans votre préparation.

• Dosage : 1 à 5 gouttes pour 10ml

menthol-jcv
massoia-lactone-jcv

Le massoia lactone (creamy)

Le massoia se trouve à l’état naturel dans la sève de l’arbre du même nom ainsi que dans la mélasse extraite de la canne à sucre. C’est un agent de texture très utilisé dans l’industrie alimentaire car il rajoute un côté «crémeux».

Dans les e-liquides, il fait de même et ajoute donc une texture crémeuse à une préparation. Elle s’adoucit, devient plus « grasse », plus « lourde » et prend un léger aspect rosé quasi imperceptible. L’odeur change aussi, dans de très faibles proportions et semble devenir moins nette, plus diffuse et aussi plus appétissante. On gagne une grande longueur en bouche, une texture plus épaisse de la vapeur et surtout cette réminiscence de la vapeur aspirée qui reste longtemps en bouche. Un additif très intéressant qui prendra toute sa place dans une recette gourmande ou fruitée.

• Dosage : 1/2 à 2 gouttes pour 10 ml
• Associations : fruits, gourmands

Le furanéol (caramelic)

D’origine naturelle et présent dans cet état dans les fraises et d’autres fruits, cet additif est très employé dans l’industrie alimentaire et la création de parfums.

Dans les e-liquides, il introduit une nuance fruitée et caramélisée. L’odeur du mélange est directement affectée par le furanéol. D’ailleurs, il s’agit d’une odeur plutôt agréable, assez fruitée et gourmande. La couleur du mélange change aussi car la coloration, ordinairement transparente avec les autres additifs devient ici jaune brillant. On remarque au goût que le tabac devient plus sucré et se dote d’une agréable saveur de caramel doux avec des nuances nombreuses et subtiles qui se greffent à l’arôme de base, lui donnant pour le coup une véritable complexité.

• Dosage : 1 à 2 gouttes pour 10 ml
• Associations : tabac

furaneol-jcv

the tryméthylpyrazine

The tryméthylpyrazine is present in yeasts. Like all pyrazines, it is chemically similar benzene and has long been used in the tobacco industry and food industry. He brings a rather discreet nutty taste.
In the development of e-liquid, it makes sense to bring this note of dried fruit that are still found in Tribeca, for example. Less expansive than acetyl pyrazine, it brings a light shade of hazel. It was found that only lack flavor « presence » and subtlety in comparison. It seemed as indicated, given the lightness of his contribution, he could easily be introduced into gourmet recipes or even fruit.

• Associations: fruits, gourmet

L’acétylpyridine

Extrait du malt, l’acétylpyridine est très largement utilisé dans l’industrie alimentaire en tant qu’arôme. Il donne un effet pop-corn assez marqué et un effet malté. Il est souvent utilisé dans la bière.

Dans le DIY, cet additif est censé faire de même et rajouté un goût de maïs soufflé mais aussi une nuance de malt à nos préparations.
Son effet est assez proche de celui du tryméthylpyrazine en un peu plus marqué. En comparaison, on sent effectivement que l’ajout se situe plus « haut » dans la gamme de sensations que le tryméthylpyrazine. Pour être plus explicite, imaginez-vous croquer dans une noisette puis dans un pop-corn. La perception dans le premier cas est plus large en bouche, plus parfumée ? Dans le second cas, la perception est plus « piquante », plus agaçante tout en étant agréable.
On ressent la même chose avec l’acétylpyridine en comparaison directe avec le tryméthylpyrazine.

• Associations : fruits, gourmands, tabacs, boissons.

acetylpyridine-jcv
cannelle-jcv

La cannelle

Principalement utilisés avec les tabacs, la cannelle va permettre d’apporter de très intéressantes notes d’épice dans votre liquide. Ils sont à doser avec beaucoup de précaution pour que le goût de l’épice ne prenne pas le pas sur l’arôme majeur de votre préparation.

• Dosage : à partir de 4 goutte pour 10ml

Le piment

L’arôme piment est exactement ce qu’il semble être : un arôme puissant et agressif qu’il faudra utiliser en très petite quantité. Son utilité principale est de rehausser le hit d’un e-liquide sans nicotine. Il existe plusieurs variétés de piments comme la baie de Jamaïque ou le Capsicum.

• Dosage : de 1/2 à 2 gouttes max pour 10 ml
• Goût : piment
• Odeur : neutre
• Associations : tabacs, gourmands.

piment-jcv
cloudegirofle-jcv

Le clou de girofle

Utilisé depuis des siècles pour la cuisine, il est logique de retrouver cette épice dans nos e-liquides. Comme la cannelle, on l’utilisera comme une épice traditionnelle, pour parfumer et améliorer ses préparations.
Il peut être utilisé dans des compositions sucrées, couplé à de la vanille par exemple mais aussi sur une base tabac pour obtenir un effet proche de certains cigares. En effet, il donnera du caractère à vos recettes et les relèvera en faisant ressortir les arômes dominants.
Pour le dosage c’est une question de goût, mais il est conseillé de commencer avec 2 gouttes
pour 10ml de liquide de base.

• Dosage : à partir de 2 goutte pour 10ml
• Associations : tabacs, gourmands.

La noix de muscade

La noix de muscade est utilisée râpée pour accommoder les viandes, soupes, purées de légume, certains cocktails et rentre même dans la composition du Coca-Cola. Dans les e-liquides, la noix de muscade ajoute une note épicée à vos préparations.

• Dosage : 1 goutte pour 10ml

noixdemuscade-jcv
gingembre-jcv

Le gingembre

Les amateurs d’épices connaissent bien cet additif intense et puissant, reproduisant fidèlement les saveurs de cette racine qu’on dit aphrodisiaque.
Il s’utilisera principalement à petite dose pour relever vos mélanges d’une piquante note d’épice, idéale dans les tabacs en tout genre, mais également avec certains fruits comme la mangue ou l’ananas.

• Associations : tabacs, fruits

Le DNB (Dirty Neutral Baza Flavour)

C’est un additif assez particulier et très puissant qui vise à rapprocher le ressenti de la vapeur de l’e-cigarette de celui de la fumée de cigarette. A utiliser quasi uniquement en association d’un arôme tabac et avec parcimonie.

• Dosage : 1 à 2 gouttes maximum pour 10 ml.
• Goût : cendre froide
• Odeur : cendre froide
• Associations : tabacs

DNB-jcv
ethylguaiacol-jcv

L’éthylguaiacol (smoky)

Extrait de la résine du Palo Santo, le gaïacol est utilisé en pharmacopée comme antiseptique et dans l’industrie alimentaire comme un épaississant donnant un goût fumé et une épaisseur qu’on pourrait qualifier de « caramélisée » même s’il n’a pas le goût du caramel.

On l’utilise dans les e-liquides pour donner de la longueur en bouche et un léger aspect fumé, tabac aux arômes.

Il n’apporte pas de goût parasitaire, juste une amélioration assez flagrante du tabac en obtenant plus de profondeur de goût. On ne note pas un ajout de goût « fumée » à proprement parler mais une perception du tabac accrue. Parfait sur du tabac, il est aussi adapté à des recettes poli-arômes.

• Dosage : 1/2 à 1 goutte pour 10 ml
• Associations : tabacs

Le bitter wizard

Il s’agit d’un exhausteur de goût qui permet d’atténuer, voir neutraliser, le goût sucré de vos arômes pour rendre l’ensemble plus sec, voir amer si on en met trop. Il est souvent utilisé pour les arômes type tabac.

• Dosage : 2 à 4 gouttes pour 10 ml, au-delà il donne une sensation d’amertume
• Associations : tabacs, fruits, gourmands

bitter-wizard-jcv
sharp-taste-jcv

Le sharp taste

Encore un additif un peu à part puisqu’il s’agit en l’occurrence d’un équilibreur d’arômes. Il va servir à équilibrer les différents arômes composant votre recette pour obtenir un résultat plus homogène.

Par exemple, dans le cas d’un tabac miel où le miel ressortirait un peu trop, le sharp taste va venir l’adoucir pour permettre à vos notes de tabac de mieux ressortir. Son utilisation est déconseillée avec les arômes fruités et mentholés.

• Dosage : 1 à 3 gouttes pour 10 ml
• Goût : pipe froide, léger goût piquant/poivré en gorge
• Odeur : tabac à pipe
• Associations : tabacs

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: